Le blog immobilier de l’agence L'Amirauté Immobilier
2 Fév

Il a des Français motivés pour acheter un bien immobilier à Sartrouville !

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Sartrouville en 2020 ? Il faut dire que l’année 2019 a tenu ses promesses en termes d’immobilier… Ce dynamisme exceptionnel a confirmé l’intérêt des Français pour la pierre, valeur refuge malgré des prix en hausse dans les grandes villes. Jetons un bref coup d’œil dans le rétroviseur.

Les primo-accédants ont profité du marché immobilier en 2019
Les prix au m² a connu une augmentation contenue de 1,5% au niveau national, en partie compensée par les taux historiquement bas qui ont mécaniquement permis aux acquéreurs d’augmenter leur capacité d’emprunt.

Autre tendance, l’évolution du profil des acheteurs en 2019. Cette année-là, ils étaient plus nombreux et plus jeunes à investir pour la première fois. Si la pierre reste une valeur refuge, elle continue d’attirer toutes les générations, et notamment les jeunes actifs qui ont largement contribué à dynamiser le marché, que ce soit pour l’achat de leur résidence principale ou pour de l’investissement locatif.

Autre enseignement : la part de futurs acquéreurs prêts à s’éloigner des centres-villes pour gagner en surface et en confort augmente fortement. L’influence des projets du Grand Paris en Île-de-France, du Grand Lyon en Rhône-Alpes ou du plan de déplacements urbains de la Métropole Aix-Marseille-Provence, a permis de booster les villes présentes sur le tracé des nouvelles stations de transports. Ainsi, les communes avoisinantes et les villes moyennes à moins d’une heure des métropoles sont devenues des marchés de report très intéressants pour de nouveaux acheteurs à la recherche du meilleur compromis.

Selon les experts, l’embellie devrait se poursuivre en 2020, mais elle dissimule malheureusement un marché à deux vitesses. D’un côté, une situation qui profite aux zones non tendues, où les acquéreurs peuvent encore dénicher de belles affaires. D’un autre, un accès au marché locatif et à la propriété qui reste difficile pour une partie de la population.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée