Le blog immobilier de l’agence L'Amirauté Immobilier
22 Oct

Que pèsera la taxe foncière dans l’achat d’un appartement à Bezons ?

Vous souhaitez acheter un appartement à Bezons ? Alors que 2021 sera une année exceptionnelle pour l’immobilier, avec déjà plus de 1,2 million de transactions, l’une des données souvent sous-estimées par les Français lors de l’acquisition d’un bien immobilier est le poids de la taxe foncière. Alors, quelle est la différence selon que l’on achète un studio, un T2 ou encore un grand appartement ? Le point avec une enquête de Meilleurs Agents menée dans 11 grandes villes de France.

En moyenne, la taxe foncière est 36% plus importante pour un studio versus un T4
Si la taxe d’habitation connaît ses dernières heures, puisqu’elle aura complètement disparu en 2023, la taxe foncière est un impôt qui concerne la quasi-totalité des 58% de ménages propriétaires chaque année et qui peut impacter plus ou moins lourdement leurs finances et/ ou la rentabilité de leur investissement locatif.

Première constatation : quelle que soit la ville, la taxe foncière rapportée au m² est 36% plus élevée en moyenne pour les petits logements comparés aux T4 et plus (18,2€/m² contre 13,4€/m² en moyenne respectivement).

« En effet, plus le logement est grand, plus la taxe foncière rapportée à la surface diminue. Cette inégalité s’explique d’une part par le fait que le calcul de la taxe foncière se fait par tranche de surface. Ainsi, les 20 premiers mètres carrés d’un bien sont toujours les plus chers, et la surface supplémentaire bénéficie d’une taxation allégée. D’autre part, elle dépend aussi de la conception du bien : l’architecture de l’immeuble, la qualité de la construction, les équipements, etc. Ainsi, la structure du parc de chaque ville pourrait jouer un rôle », indique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

Et si vous achetez un appartement à louer à Bezons, qu’en est-il ? Au moment de réaliser un investissement locatif, les Français s’appuient en général sur des indicateurs comme le taux et le nombre d’années de crédit ou encore le montant du loyer moyen à venir. Ils oublient souvent la part de la taxe foncière dans leur calcul, il sera pourtant important à mesurer au regard de ses répercussions sur la rentabilité locative !

O.D. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée